Située non loin de Waremme et entourée de monocultures intensives pauvres en biodiversité, la réserve du Haut-Geer est un petit paradis pour les oiseaux de Hesbaye. Formée d’anciens bassins de décantation, elle constitue l’un des plus beaux sites d’observation de la Région wallonne.

Suite au constat de nombreuses incivilités de la part de certains visiteurs, la réserve sera malheureusement fermée du 02 avril au 15 juillet 2021.

Cette décision a été concertée entre les partenaires, à savoir Hesbaye Frost, Apligeer, Natagora et la commune de Geer et décidée à l’unanimité. Ce n’est bien sûr pas de gaieté de cœur, car nous sommes tous conscients du besoin de s’aérer et de profiter d’un site aussi unique. Mais cela va de pair avec un réel intérêt pour la richesse de ce site et d’une adhésion de tous à la nécessité de respecter les règles de bonne conduite.

Or, chaque semaine, les gestionnaires doivent procéder au ramassage de cannettes, bouteilles en verre, déchets plastiques, masques, tampons (!) et mouchoirs souillés, emballages de snacks, mégots, traces de pique-nique et de barbecue, etc.

En outre, le comportement de certaines personnes n’est pas compatible avec les règles à respecter dans une réserve naturelle. 
Citons entre autres le non-respect des zones de quiétude, le stationnement de personnes en dehors des chemins, les chiens sans laisse, la musique, les cris, la consommation d’alcool en groupe, les dégâts dans l’observatoire (et le vol de 2 tabourets), les jeux divers avec indications plastifiées placées çà et là, le dépôt de pierres peintes dites voyageuses, la présence sur l’eau de canoés avec parents et enfants, les nombreux jets de cailloux dans les bassins, les enfants qui se baladent sur la glace, l’usage de drones, l’utilisation d’un mini bateau à moteur, la baignade dans un bassin ou le bronzage en bordure (voire au bout d’un moine).

Plus grave encore, deux moutons ont été tués et dépiautés sur place par des personnes sans le moindre scrupule et un sachet de drogue a été trouvé sur un chemin.

Le constat est clair : l'impact est devenu beaucoup trop important sur la biodiversité et risquerait d’affecter fortement la saison de nidification des oiseaux. Et beaucoup de visiteurs, amoureux de la nature, se plaignent régulièrement de ces comportements qui gâchent leur plaisir.


Ce n’est pas non plus l’endroit pour organiser des marches ou des footings en groupe ou des promenades à vélo.

Qui plus est, le risque d'accident dans des zones dangereuses est devenu insuffisamment maîtrisable, alors que nous avons déjà dû déplorer un accident grave sur le site.

Nous n’avons dès lors d’autre choix que de fermer le site au public. La période de fermeture sera l’occasion de repenser et de mieux cadrer l’accès du public, car la volonté de tous les partenaires est que les visiteurs réellement intéressés par une réserve naturelle puissent en profiter dans les meilleures conditions.

En attendant une réouverture, des visites seront organisées ponctuellement, sous l'encadrement de guides, moyennant une autorisation préalable délivrée par les gestionnaires de la réserve. Elles seront annoncées entre autres sur la page Facebook 'Réserve naturelle du Haut-Geer'.

Quant à la balade du Geer, dont la réserve ne fait pas partie, elle reste accessible à tous.

Nous vous remercions pour votre compréhension.
 

Le conseil d'administration de la RNHG

 

Comment s'y rendre

© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals

Partagez ce contenu :